MOSQUITO-B Ramping Up For 6th UK Tour

Mosquito-B.jpeg

Submitted by Alistair Sutherland

On May 16, the Quebec trio Mosquito-B stormed the Hard Rock Café in downtown Toronto, Canada, for a two-hour set of unstoppable power-pop and melodic rock. Quebecers are passionate about culture, equally passionate about music, and extremely passionate about Mosquito-B. The band arrived in Toronto with a busload of fans who made a 10-hour trek straight through from Quebec city to support their local heroes. This was made possible due to support and goodwill from Renée Ouellet and her team at the Bureau du Québec à Toronto.

The band is the brainchild of renaissance man, Dan Moisan. Published author. Songwriter. Musician. Recording / performing artist. Advertising / marketing wiz. Entrepreneur. Dan is all of these and he could have just as easily succeeded at stand-up comedy; He may joke around on stage, though when the music starts, the game changes.

They have a reputation of commanding encores as an opening act  - which is very rare, if not unique. And from the first chords to the last fading note, this phenomenon was easy to understand.

Daniel MoisanDaniel MoisanThe trio, featuring Dan (lead vocals and bass), Stephanie Gagnon (guitar) and Jean-Michel Perrier (drums) have opened for notables such as Honeymoon Suite, The Box, The Korgis and Saga.  I had to remind myself throughout there were just three musicians on stage delivering this powerful a punch.

Three equals one unit. Three tightly knit, seamlessly woven musicians - they played by intuition with deft precision - delivering a well-paced, unified assault on the senses.  They launched into material from their two current CDs and introduced new songs from the upcoming album, ‘U LESS U.” As the lights were raised, they left the audience spellbound, breathless and pushing for more.

Dan’s song writing is brilliant, reflective, parsed into well-timed lyrical phrasing, delivered with humour and wit. He has an uncanny ability to make what is intensely personal,  universal in context. He tackles highly sensitive subjects that other artists would willingly forego as too provocative or challenging. Dan leads the fray through the falling pillars of Roman and tragic heartbreak, questing for truth, purpose and love with a comedic twist of genius, leaving you laughing out loud to yourself in the silence of aftermath.

The first album ‘RAID’ featured ‘LOVE AFTER ALL’ which was remixed by DJ Dan D-Noy as the ‘The Peakafeller Remix’ and broke in clubs worldwide, putting Mosquito-B on the international map. They were the sole artist representing Canada at the UK’s official celebration of John Lennon's 70th birthday in 2010.

New songs from the next CD, ‘USE LESS U’ go deeper and further into a full spectrum of emotions running wild, with selfless love as the ultimate solution. He notes,“ The record deals with not using others and explores the inner process of individualization, learning how to love yourself  before you can love others. In a play on words, it is very much about using less ‘You’s’.  Eternal optimist and hopeless romantic, Dan’s new work restores hope for a brighter future.

They have since toured the UK five times and are now ramping up for a sixth tour, which includes a date at the Hampton Pool Summer Concerts series on July 20, 2013 where they perform an unprecedented 70-minute set opening for British pop stars, ABC (The Look of Love.)

www.mosquito-b.com

-----------

Le 20 Juillet Mosquito-B Prépare Sa 6e Conquête de L’Angleterre

Mosquito-B, le power-trio de Québeca électrisé le Hard Rock Café de Toronto avec une performance de près de deux heures. Les Québécois sont passionnés de Culture, de Musique... et de Mosquito-B. Le groupe est arrivé à Toronto avec un autobus plein de fans de la Vieille Capitale, se payant 10 heures de route pour aller acclamer leurs vedettes locales.

Mosquito-B est la création de Daniel Moisan. Il est un auteur publié, un auteur compositeur, musicien, performeur, un wiz de marketing et publicité et, un entrepreneur. Il aurait peut-être même pu être humoriste. Sur scène, il peut avoir l’air de prendre les choses à la légère mais dès que la musique débute, on entre dans un autre monde.

En première partie de spectacles, ils ont la réputation de se voir demander un rappel, ce qui est quand rare, presque unique. Mais dès les premières notes jusqu’aux toutes dernières, ce phénomène est facile à comprendre.

Le groupe, mettant en vedette Dan (voix et basse), Stéphanie Gagnon (guitare) et Jean-Michel Perrier  (batterie) a sur sa feuille de route des prestations avec Honeymoon Duite, The Box, The Korgis et Saga. On a toujours à se rappeler que nous avons  affaire à un trio tellement la performance est puissante.

Un trio qui ne fait qu’une entité... avec trois excellents musiciens, en complet contrôle de leurs instruments délivrent avec précision une incroyable attaque des sens. Ils nous ont présentés des pièces de leurs deux albums courants et quelques nouveautés de leur prochaine création ‘USE LESS U’. Quand les lumières du club se sont finalement allumées, les spectateurs étaient éblouis,  pantois et en voulant encore.

Les chansons de Daniel sont brillantes, personnelles, introspectives mais, en même temps, universelles, livrées avec humour et intelligence. Il s’attaque avec candeur à des sujets délicats que  plusieurs artistes ne voudraient pas toucher. Il nous amène aux piliers en ruine de l’empire Romain et aux tragédies du coeur, toujours à la recherche de la vérité, de la raison d`être et l’amour... avec un soupçon d’humour et de génie.... qui vous remettent en question dans l’après spectacle.

Le premier album RAID mettait en vedette LOVE AFTER ALL, qui a été remixé par Peakafeller et s’est retrouvé sur une compilation de DJ Dan D-Noy tournant sur les platines des Clubs partout dans le monde. Ceci a permis à Mosquito des se retrouver comme les seuls représentants canadiens  du spectacle hommage du 70e de John Lennon à Londres en 2010.

Les chansons du prochain album USE LESS U vont encore chercher plus profondément les emotions qui s’emballent avec l’amour inconditionnel en réponse. Il en dira: ‘‘Le disque  parle de se fier à soi-même et non aux autres, de découvrir et explorer l’individualisation, de s’aimer avant de pouvoir aimer les autres... .sur un jeu de mots, c’est d’être moins dépendant des autres’’. Un éternel optimiste et une romantique irrémédiable, le nouveau travail de Dan redonne espoir pour un meilleur avenir.

Depuis, ils ont cinq tournées de l’Angleterre à leur crédit... et une sixième en préparation, avec une date au Hampton Pool Summer Concerts, le 20 juillet 2013 où ils se sont faits demander un performance de 70 minutes en première partie de ABC (Look of Love).

www.mosquito-b.com